Partagez | 
 

 The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kotoya Tanaka

avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 25
Localisation : Pas bien loin
Age du Perso : 22
Faction : Rising Road
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]   Mer 23 Déc - 2:55

Sky eyes
TANAKA KOTOYA

« Salut toi ! »


۞ NOM : Tanaka.
۞ PRÉNOM(S) : Kotoya.
۞ SURNOM : Twinkle Eyes.
۞ AGE : 22 ans.
۞ SEXE : Masculin.
۞ NATIONALITÉ : Japonaise.
۞ ORIENTATION : Pansexuel.
۞ GROUPE : Nightmare.

۞ AVATAR : Par Soramu.
۞ DOUBLE COMPTE ? OUI / NON
۞ NIVEAU RP : Niveau moyen. Réponse dans la semaine à venir (généralement le week end). Pas plus de 2-3 RPs simultanément.


PHYSICAL DEPICTION

« Woooooooa~w... »
Des yeux de biches. Des yeux de biches teintés d'une pluie d'étoiles. Voilà une description bien approximative à la vue de notre albinos japonais. Et pourtant on en retient souvent que ça. Un regard à faire pleurer Daniel Craig de honte. De grands yeux. Pupiles rouges, similaires à tous les albinos et, surtout, des iris dégradés d'un bleu et rose venu tout droit du paradis. Des yeux cernés de longs cils. Un regard d'ange en somme.

« Pas mal le masque ! - Tu gagnes un point, j'ai pas encore détaché le regard perso ... »
Et oui, une fois le regard arraché à ses yeux d'anges, la nuit peut nous permettre d'observer le beau masque de Kotoya. Masque à gaz tout droit sorti de chaîne de production. L'étoile au centre était déjà présente à l'achat, mais représente encore plus ce qu'il veut atteindre : les cieux, les étoiles, la voie lactée. Ledit masque relié par un tuyau en caoutchouc à une petite bouteille d'air à petite autonomie. Le masque à de la gueule et le style de Kotoya tout craché et il pourrait éventuellement servir. Ne couvrant que la partie inférieure de son visage, l'enfiler était un calvaire à son achat. Mais le temps permet de mieux se construire comme on dit. C'est comme une musique, la même mélodie, toujours aussi plaisante. D'abord attacher la bouteille dans le dos pour ensuite pouvoir passer le tuyau au niveau de la nuque et bien le fixer à l'épaule. Puis fixer le masque par l'attache à l'arrière du crane, l'enfiler en prenant attention à ne pas créer de bulles d'air qui rendrait le tout bancale après un certain temps. Serrer l'attache. Allumer la bouteille. Respirer. Et s'abandonner à la nuit.

« It's a trap ! - T'es con ... - Nan mais vraiment c't'un trap ... - ohw .... »
Et oui Kotoya, malgré son apparence féminine, est un homme. En plus de ressembler fortement à une demoiselle, Kotoya est de petit gabarit, environ 1m55 pour 40kg, ce qui accentue encore plus la ressemblance à une jeune fille. De longs cheveux blancs, une taille fine et de petites mains. Kotoya va parfois jusqu'à s'habiller avec des jupes et robes. Certains en sont surpris. D'autres apprécient. Il en joue. Et ça l'amuse.

« Mignonne elle ! - Tu risques d'être surpris ... »
Un bon résumé de l'apparence de Kotoya. Vivant seul à présent, il se permet plus de libertés vestimentaires que lorsqu'il vivait avec ses parents. Robes, jupes, débardeurs, chaussettes hautes et chaussures à talons. Même ses ATs ont une touche féminine, violets et aux lignes courbées avec ces mêmes talons hauts. Un peu de mascaras et hop, le tour est joué. Pas de couleur trop flashy ni voyante, même la nuit. Surtout la nuit. La sobriété est la clef, deux-trois couleurs au maximum. Pas besoin de plus pour être présent au cœur de l'action. Lorsque la nuit se dresse, Kotoya se promènera souvent avec de minces et très longues chaînes d'acier lui entourant et serrant les bras. Le côté théâtrale qui ressort. Mais encore une fois ça pourrait servir ...

« T'as quoi sous le capot Twink's ?! »
Ce qui intéresse les vrais riders, ce sont les ATs. Les ATs de Kotoya sont plus qu'atypiques. A l'intérieur, on reste sur une base saine, malgré son job dans un magasin de parts d'Air Trecks, il n'a pas des ATs dignes d'un king, mais pas non plus ceux d'un débutant. De bons moteurs, de bons roulements et du matériel utilisé mais pas usé jusqu'à la moelle. Graphiquement parlant : asymétriques. Le gauche est une imitation d'un haut talon, composé d'une grand roue au niveau des orteils et une petit en bas du talon, d'une bobine extérieure qui s'illumine d'un bleu azur lorsque les rouages s'enclenchent et la machine démarre. Gadget mais efficace pour poser l'ambiance. Le droit est une botte blanches à deux roues avant et une petite roue arrière, plusieurs plaques de LEDs miniatures qui brillent d'un rose soutenu lorsque allumées, lacée jusqu'en dessous du genou. Ces deux ATs sont asymétriques mais ont une forte similitudes. Des courbes de caoutchouc et d'acier teintes qui leur donne une douceur agréable au toucher et à la vue. De quoi ravir les amateurs et faire pouffer les pros. Car même si le style est présent, la puissance ne l'est pas encore. Kotoya possède également une autre paire d'ATs, qu'il utilise exclusivement pour le travail. Ils ont une excellente puissance mais sont troués et usés comme pas possible. Pas présentable et de toute façon ne sont pas à lui.



PSYCHOLOGICAL CONFESSIONS
Etant né d'une famille aisée et nombreuse, comptant quatre sœurs et deux frères, Kotoya a vécu la plupart de son enfance ignoré de ses parents et devenant ainsi de plus en plus solitaire et indépendant. Ce fut celui qui se débrouilla le mieux lors de la mort prématurée de ses géniteurs, ne les regrettant quasi pas et n'ayant pas eu grand remords à quitter ses frères et sœurs. Vivant seul à présent, ayant choisi d'oublier la plupart de son passé et étant surement oublié d'eux, il vit sa vie comme il lui chante. S'habiller en femme est sa façon à lui de changer d'identité, le jour comme la nuit. Jeune il était seul et ignoré. A présent il rattrape le temps perdu en étant le plus voyant possible. Kotoya reste un enfant dans l'âme, dans le sens où il est très difficile d'aborder un sujet sérieux avec lui sans qu'il ne se mette à vanner ou rigoler à pleins poumons. Une boule de joie mais qui peut fatiguer les moins patients.

En ce qui concerne ses activités diurnes : Kotoya est coursier. Kotoya fait parti d'une petite société qui engage des riders très rapides et ayant une bonne orientation afin de livrer des colis d'une entreprise à une autre entreprise. Documents importants à remettre en main propre à la dernière minute ? Kotoya s'en occupe à la perfection. Employé modèle, les pourboires sont souvent imposants et il n'a donc pas besoin d'un second métier. Il n'a pas d'horaires fixes, mais doit être disponible de 5h à 19h tous les jours. Un boulot qui occupe et qui laisse pas mal de temps libre. Et il s'occupe comme il peut mais il lui tarde toujours que vienne la nuit et que le fun s'amène enfin !

Du côté de la nuit : Kotoya est un rider du Nightmare. Certes les riders ne sont pas autant "fouteur de merde" qu'avant. Mais on a qu'une jeunesse, autant en profiter. Ce que fais très bien notre gamin espiègle. Il passe ses nuits à faire tourner les forces du Wall en bourrique, rien de violent, aucun blessé si possible, mais du fun pour lui et il a de quoi s'entraîner avec ses ATs. Même s'il est rare de la part de la police d'envoyer les plus virulents et entraînés d'entre eux, car Kotoya fait en sorte de se faire oublier, pour revenir plus tard avec des idées encore plus saugrenues pour les rendre fous. Décorer certains postes policiers avec des graffitis aberrants et dignes d'un élève de maternelle.

La nuit, il vit. Le jour, il survit.



STORYLINE OF THE CHARACTER
23 heures !! Enfin !

Le temps était un peu long entre la dernière livraison effectuée à 18h15 et maintenant. Il était l'heure de sortir et d'aller embêter ses copains du Wall. Kotoya avait déjà enfilé sa robe bleu azur et ses chaînes, puis se dirigeait à présent vers le miroir de sa chambre en sortant une boîte en carton, plutôt large et lourde en la posant sur le lit. Il ouvrit le couvercle et le jeta sur le lit, dévoile son contenu : son masque à gaz au but purement esthétique. Et qui lui permet de rester caché aux yeux de ses poursuivants. Mettre ce masque c'était comme chanter une chanson. Toujours le même schéma, toujours la même mélodie. Il fermait même les yeux en faisant danser ses mains sur son visage, chantonnnant un petit air inventé de toute pièce sur l'instant. Toujours mettre le masque en premier. Ensuite attacher la petite bouteille dans le bas du dos. Rattacher les deux par le tuyau en faisant passer le tuyau sous l'aisselle, gauche ou droite selon l'envie. Aujourd'hui c'était le gauche. Resserrer la sangle à l'arrière de la tête sans prendre les cheveux avec. Ouvrir les yeux. Et il n'y a plus qu'eux pour exprimer des émotions à présent. Kotoya fit un tour sur lui-même, tendant les bras, les mains à hauteur d'épaules, un sourire sur le visage, les yeux rieurs et tournant encore et encore sur la pointe des pieds, souriant, riant et chantant à tue-tête. Lorsqu'il s'arrêta il chancela légèrement, toujours souriant.

Il se dirigeait à présent dans l'entrée de son appartement, ses ATs l'attendant là, botte et chaussure à talon moyen. Il commençait par la chaussure comme toujours. Chantonnant toujours son air inventé et sans fin, laçant son Treck en faisant des vagues avec les orteils de son autre pieds. Lorsqu'il termina le noeud de son AT, ce derner ronronnait presque de plaisir. Pouvoir rouler à nouveau, après un jour de repos, beaucoup trop long. Il entreprenait ensuite la mise en place de la botte, beaucoup plus difficle à mettre. Lorsqu'il terminait de lacer cette botte, la concert des moteurs de ses ATs était doux à l'oreille, comme deux chattons grognant de plaisir après un bon repas, se couplant merveilleusement bien au petit air de Kotoya. Il se mit debout et fit un tour sur lui-même. Puis deux. Puis trois. Rendu au quatrième il sourit et ouvrit la porte. Donnant sur un long corridor, amenant lui-même sur une fenêtre située au quatrième étage au dessus d'une rue nerveuse et beaucoup empruntée. Mais Kotoya prenait la porte du rez-de-chaussée. Celle de derrière. Un jour il réussira à sauter d'aussi haut. Un jour. Mais pas maintenant.

Il sortit donc du bâtiment et resta là sur le trottoir, seul et souriant toujours. Puis lui vint une idée. Il était encore tôt, il ira donc voir ses amis des forces de l'Ordre plus tard. Pour l'instant il était l'heure d'aller voir des confrères et consoeurs du Nightmare, trouver un endroit où il se rassemble. L'Under Colisée. Il était non loin et il était sur de trouver des riders là bas. Va pour ça ! Se mettant en route pour sa destination, faisant fi des rares civils qui le regardait bizarrement et souriant en croisant au loin des types du Wall, ne se faisant pas particulièrement discret devant eux, amis étant assez rapide pour qu'il ne le remarque que trop tard. Après 25 minutes de voyage, il était arrivé. Des riders par dizaines. Des stands non éclairés, étincelants seulement de la lumière de la Lune haute dans le ciel. C'était ça être un rider à présent. Vivre la nuit, en cohésion avec le reste du monde. Il y aurait bientôt de l'action. Kotoya le sentait. Et ça le fit sourire. Il se dirigea vers un des stands en se disant que la nuit allait être sympa.

La nuit, il vit.
Le jour, il survit.




۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Kévin <> Monkey Boy.
۞ AGE DU JOUEUR : 23 ans.
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Très ancien membre de Air Gear RPG.
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Sobre, bien écrit, bien tenu. Une bonne reprise ! 20/20. A++. Magnifique.
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Tout le temps pour l'instant, peut être un peu moins plus tard.


Dernière édition par Kotoya Tanaka le Jeu 31 Déc - 0:24, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devil Carnage

avatar

Masculin
Nombre de messages : 503
Age : 25
Age du Perso : 28 ans
Faction : Bloody
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]   Mer 23 Déc - 3:36

Bienvenue à toi Kévin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kotoya Tanaka

avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 25
Localisation : Pas bien loin
Age du Perso : 22
Faction : Rising Road
Date d'inscription : 22/12/2015

MessageSujet: Re: The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]   Mer 23 Déc - 4:39

Danke !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kensei D. Ogure

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1687
Age : 27
Localisation : Vladivostok
Age du Perso : 17
Date d'inscription : 18/03/2008

MessageSujet: Re: The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]   Dim 27 Déc - 15:05

Validay !
Félicitations, tu peux maintenant aller RP (Bon, y a pas grand monde avec qui RP pour le moment, mais ça va venir)

Sur ce, Have Fun

_________________


Smart is the new sexy !!!
Ma logique est imparable, cherche pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The jungle is an asylum, you better run, better run ◄ [Done]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Cachés dans la jungle [PV Tore Ae]
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]
» JBL, Welcome to the jungle !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Gear -:- Forum RPG :: W E L C O M E H O M E :: BIOGRAPHY :: UNCENSORED-
Sauter vers: