Partagez | 
 

 The sky is our kingdom now. [Over 9000.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damian L. Osmund

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 23
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: The sky is our kingdom now. [Over 9000.]   Lun 1 Fév - 15:16

© Arrogant Mischief sur Never Utopia
Damian L. Osmund

« Icare a eu les ailes brûlées en volant trop près du soleil. Si ces mêmes ailes avaient été à ses pieds, il aurait pu aller aussi haut que nous actuellement, sans finir noyé. »


۞ NOM : Osmund
۞ PRÉNOM(S) : Damian Leif
۞ SURNOM : Heimdall
۞ AGE : 20ans
۞ SEXE : Mâle.
۞ NATIONALITÉ : Norvégien/Américain.
۞ ORIENTATION : Hétéro
۞ GROUPE : Nightmare
۞ ROAD : Flame Road.
۞ AVATAR : Mahiro Fuwa, Zetsuen no Tempest.
۞ DOUBLE COMPTE ? NON
۞ NIVEAU RP : Alors niveau moyen, j'écris toujours à la première personne, j'aime placer des références à des mangas que j'ai lus ou des bouquins dans mes rps, les délais varient entre réponse immédiate et deux semaines. Niveau orthographe et grammaire, je m'en sors plutôt bien. En général, il y a un peu plus de 1000mots par post, même si j'peux parfois faire plus, ou un peu moins. Voilà voilà ! Ah, et je savais pas trop ou mettre ça : désolé l'avatar est foireux j'ai pas touché toshop depuis plus d'un an.


PSYCHOLOGICAL CONFESSIONS

- Ah, c’est l’heure de la pause. Bon, le narrateur, tu prends la relève pour le caractère s’il te plaît ? J’vais aller fumer une clope.

Bien. Salutations, je me présente, je suis la personne narrant les faits et gestes de ce type, même si je retranscris tout de son point de vue habituellement ! Alors on va essayer de vous décrire son caractère et son physique précisément, hein. Niveau vestimentaire : porte toujours la même veste. Sinon, il aime les jeans, ayant une préférence pour ceux de couleur blanche ou noire, et porte le plus souvent des chemises, rouges, noires, ou blanches.

Lorsqu’il n’a pas ses trecks aux pieds, il porte de simples chaussures de villes, noires. Il avait envisagé de s’acheter une paire de ball-rollers version ville pendant un temps, mais finalement non, il s’était dit que ce serait tout de même sympa de simplement marcher de temps en temps, même si tout le monde se baladait avec ses trecks constamment aux pieds maintenant.

Sinon, il est assez grand, mesurant 1m87, et pèse 70kilos. Il est plutôt fin, mais cache une musculature sèche. Blond, aux yeux couleurs noisette, souvent une coupe de cheveux faussement négligée. En réalité, il passe un quart d’heure devant son miroir à essayer d’avoir cette coupe tous les matins. Mais ne dites pas que je vous ai révélé son plus grand secret, il le vivrait assez mal, d’accord ?

Voilà pour ce qui est du physique. Intéressons-nous maintenant à son caractère.

Alors, Damian est quelqu’un de,… comment dire,… eh bien il bosse dans un bar d’hôte, donc il aime séduire les femmes. Néanmoins, celles de son boulot ne lui plaise pas réellement. Vous pourrez facilement savoir si vous lui plaisez réellement ou s’il s’amuse simplement avec vous en dehors de son travail. Mais au boulot, il est professionnel jusqu’au bout. Personne ne saurait différencier un mensonge de la réalité à ce moment-là. Enfin, du moins pas les clientes.

Il est aussi plutôt confiant en ses capacités sur des trecks, et aussi perfectionniste jusqu’au bout. Il adore apprendre de nouveaux tricks, et passe son temps à les perfectionner jusqu’à les passer de manière naturelle, ou qu’il ait réussi à les adapter à son style de ride. Il n’abandonne jamais avant d’avoir réussi un de ces deux objectifs. Après tout, depuis gamin, et grâce à son prof, l’Air Treck est devenu une passion.

Et sinon, avec les gens, en dehors des femmes, il peut aussi se montrer très amical envers une personne qu’il apprécie. Si vous êtes dans le besoin, il acceptera de vous prêter de l’argent, et ne se souciera pas du remboursement. Après tout, il en gagne suffisamment pour vivre avec son boulot, et l’argent de son père ne lui sert à rien, à part à payer son loyer et ses courses. Car oui, son salaire sert uniquement pour ses trecks, en cas de remplacement d’une pièce cassée par les heures d’entraînement, ou simplement pour des petits gadgets. Son dernier achat en date ? Un gundam. A l’échelle 1/18eme. Oui, une statue en quelque sorte, qui trône fièrement dans son salon, à côté de l’écran plat.
Et en plus d’être passionné par l’Air Treck, il a aussi une immense bibliothèque, remplie de mangas en tous genres. Lecture qu’il affectionne particulièrement.

Voilà, je pense vous avoir tout dit. AH NON ATTENDEZ ! Cette statuette en bois qu’il porte autour du cou est un cadeau de son ex, qu’elle lui a offert lorsqu’il est parti d’Amérique, peu de temps avant qu’il ne la quitte. Mais il n’aime pas trop parler de cette histoire. Sur ce, je me retire dans mon antre. Merci de votre attention.

- Bon, je suis de retour. Ça va, il a pas été trop pénible, mesdames ? Pourquoi vous rigolez en regardant ma coupe de cheveux... ?


STORYLINE OF THE CHARACTER
Bien, mon histoire… après tout, le passé se répète sans cesse, n’est-ce-pas ?

Avant toute chose, laissez-moi vous parler de ma famille. Mon père s’appelle Svein Osmund. Comme vous l’aurez sans doute compris, il est Norvégien. Une des plus puissantes familles de Norvège, pour être précis. L’argent n’a jamais été un problème depuis l’époque de mon arrière-grand-père, Leif Osmund. A ce moment-là, cet homme a décollé avec une boisson alcoolisée, qu’il avait « inventée. ». En réalité, il avait juste créé une autre bière, se mêlant à toutes les autres bières déjà existantes. Mais celle-ci venait de Norvège, et donc eu un grand succès auprès des habitants. Ce qui eut pour effet, à long terme, de rendre riche et connue dans tout le pays la famille Osmund.

Un jour, lors d’un voyage d’affaire aux États-Unis, Svein rencontra une jeune femme du nom d’Emily Aldridge. Ce devait à la base être son contact pour pouvoir exporter la bière familiale dans ce pays, et essayer de la faire connaître. Cela devint finalement sa femme suite à de nombreuses dégustations et des soirées dans des bars de différentes villes afin de proposer aux patrons de vendre notre produit.

Du coup, il quitta la Norvège pour s’installer en Floride avec sa femme. Et quelques années plus tard, j’arrivais dans la famille. Ils avaient tout d’abord eu une fille, nommée Karine. Une peste insupportable. Mais père voulait un fils, pour hériter de l’empire financier de la famille. Alors ils réessayèrent, et finalement, j’étais là. Oui dit comme ça c’est très étrange, mais bon, je ne vais pas vous donner de détails plus poussés, et je ne compte pas en demander à mes parents. Ce serait… très dérangeant psychologiquement.

Bref. Pour mon double prénom, l’histoire est simple : Ma mère voulait m’appeler Damian, et mon père décida que mon deuxième prénom serait celui de mon arrière-grand-père. Donc Leif. Et par la suite, j’eu un autre petit-frère, nommé Adam. J’ai jamais su pourquoi maman avait tenu à ce prénom pour ce dernier. Mais bon. C’était la seule personne de la famille à ne pas être blond, il avait hérité de la couleur de cheveux de ma mère. Brun. Pourquoi ce détail ? Pour gagner du temps voyons, il n’a aucune importance. Mais au moins vous savez !

Depuis ma naissance, tout m’était dicté. À l’âge de trois ans, j’apprenais les règles de bienséances, et mon père commençait déjà à m’apprendre certaines parties de son travail. Il  ne voulait pas seulement se créer un héritier, mais un clone de lui-même, encore plus impitoyable car formé dès son plus jeune âge aux lois du marché et de la finance. Ce qui n’intéresse pas réellement un enfant de trois ans. À l’âge de 4ans, l’on m’avait déjà choisi une future femme, et l’on commençait à m’apprendre à lire, alors que les autres enfants, eux, passaient encore leur temps à jouer dans la boue et à dessiner.

Vers l’âge de 5ans, après un gros choc à la tête, tout changea cependant. Mon père avait décidé de jeter son dévolu sur mon petit-frère, qui venait d’avoir 4ans, et me laissa faire ce que je décidais, jugeant que je n’avais pas ce qu’il fallait pour être un bon homme d’affaire. Je n’ai jamais compris pourquoi. Une histoire d’engueulade ayant mal tournée. J’ai sûrement du lui répondre et me manger une baffe monumentale puis le bureau, je ne vois que cette explication. Enfin. Au moins j’étais libre. Et quelque chose de « nouveau » avait fait son apparition dans le monde, une nouvelle technologie que l’on utilisait maintenant au quotidien : l’Air Treck. Je ne savais pas vraiment de quoi il s’agissait encore, mais le nom me plaisait déjà.

Quelque temps après, j’avais ma première paire. En même temps, c’était l’école qui avait demandé aux parents d’élève d’en acheter pour leurs enfants, cela serait une nouvelle discipline, enseignée par un type débarquant du Japon. Ce type avait l’air d’éprouver un véritable amour pour sa discipline. Il en parlait d’une façon assez,… flippante, au départ, mais ces histoires devenaient de plus en plus intéressantes pour quiconque prenait le temps de les écouter. Je retournais souvent lui rendre visite pour en apprendre plus sur le passé des trecks, avant un évènement étrange qu’ils avaient appelé le « Flying Day. » Bizarre, pourquoi n’ai-je aucun souvenir de ce moment-là ? Et à chaque fois que quelqu’un me parlait de ça, je ressentais de légers picotements à l’endroit où mon crâne avait cogné quand j’avais 5ans.

J’avais 10ans lorsque j’eu enfin accès à internet. Mon père m’interdisait l’accès à l’ordinateur, me disant que j’étais trop jeune et le monde présent sur cette chose étant dangereux. J’en avais profité pour me renseigner sur les histoires que cet homme m’avait racontées sur certains évènements ayant eu lieu au Japon. En parallèle, les cours continuaient, et j’allais de plus en plus vite, et était aussi de plus en plus précis, si bien qu’à l’école on me surnommait Flash, en rapport au personnage d’un comic célèbre en Amérique. Ce que les enfants peuvent être bêtes.

Jusqu’à mes 15ans, rien d’intéressant ne s’était passé. Puis lorsque j’eus 16ans, j’obtins de mon père le droit d’aller étudier à l’étranger. J’avais déjà choisi depuis longtemps ou je désirais aller. Tokyo m’attendait. L’homme nous ayant appris à utiliser les trecks étant rentré là-bas aussi depuis peu. On raconte qu’il brillait dans la League maintenant. Soit, il avait choisi de se « couper les ailes », comme il disait des gens ayant rejoint cet endroit lorsque ce sport avait été créé.

Arrivé à Tokyo, j’avais une confortable somme d’argent disponible sur mon compte. Même si j’étais jeune, j’avais pu obtenir un appartement et un visa d’étudiant, me permettant si je le souhaitais de travailler pour payer mes études, avant d’enfin obtenir un visa permanant récemment. Enfin bref, revenons-en là où j’en étais.

J’avais recroisé mon « mentor » un jour dans un café. En discutant un peu, j’avais appris qu’il avait été viré de la League. Une sombre affaire de dopage, il avait déconné. Lorsque je lui avais que j’étais moi aussi intéressé par cette dernière, il m’en avait dissuadé, avec une simple phrase : Les riders de la League n’ont pas un style réellement libre. On leur impose des limites.

Et si j’étais venu au Japon, c’était en partie pour pouvoir rider sans aucune limite autre que mes capacités pures. Et aussi et surtout pour peut-être reussir à faire certains tricks que j’avais pu voir sur le net, de vieilles vidéos traînant sur des sites underground, racontant l’histoire de l’air treck avant les évènements en ayant fait ce que nous pouvons contempler tous les jours, dans la rue ou dans l’Omega. Un ride pur, libéré de toute contrainte, beau, mais aussi très violent à l’époque.

J’appris ainsi que le « Nightmare » existait toujours. Mais il avait légèrement changé. Étant donné que dorénavant, tout le monde avait accès à cette technologie, les différences de niveau n’étaient plus aussi énormes, et donc il pouvait être intéressant d’aller là-bas plutôt que de tenter sa chance dans une discipline sportive. Et l’on apprend plus dans la rue que lors de cours académiques, du moins c’était mon avis.

A partir de mes 18ans, j’avais décidé de trouver un boulot. Malgré le fait que mon père me fournisse toujours autant d’argent, j’avais décidé d’obtenir par moi-même une nouvelle paire de trecks, que j’aurais choisis moi-même cette fois-ci, et non pas ces choses basiques que les parents vous prennent chaque année pour que vous puissiez suivre votre cour. Et, ayant un physique plutôt avantageux, j’avais été repéré par un bar d’hôte. J’avais un certain succès auprès des clientes, il faut l’avouer, et le pourboire était souvent plutôt généreux. Ce qui me permit au bout d’un an d’acheter ma paire. Celle qui m’avait plu dès le premier regard. Ces derniers ressemblaient à ceux d’un rider m’ayant particulièrement impressionné sur les anciennes vidéos que j’avais vues. Un type blond, avec un pull à capuche bleu le plus souvent. Les couleurs de mes trecks étaient exactement les mêmes. Mais bien sûr, les miens avaient une technologie plus récente de quinze ans.

J’utilise dorénavant cette paire tous les jours depuis un peu plus d'un an pour me rendre au travail, et avait balancé les anciens aux ordures. Et maintenant, me voilà devant vous, à vous raconter mon histoire. Bien que j'avoue avoir résumé la fin pour ne pas vous bassiner, vous sembliez déjà tourner de l’œil, chère cliente. Une autre coupe ?





۞ PRÉNOM OU PSEUDO : Nyxialis/Adam/Nokturnal
۞ AGE DU JOUEUR : 21ans
۞ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? ça remonte à deux ou trois ans maintenant, je sais plus moi.
۞ COMMENT TROUVEZ-VOUS LE FORUM ? Meh. Classique, et ce n'est pas pour me déplaire.
۞ PRÉSENCE SUR LE FORUM : Je dirais, si je devais doner une note sur 10 à ma présence, 0 signifiant le néant et 10 h24,... allez, 5/10, à partir du moment ou j'aurais une co stable. Sinon actuellement ce sera plus 3/10.


Dernière édition par Damian L. Osmund le Mer 3 Fév - 22:58, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily C. Otana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2435
Age : 24
Localisation : Dans les nuages pour ainsi dire...
Age du Perso : 21 ans
Faction : Omega - Shinjuku Overlords
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: The sky is our kingdom now. [Over 9000.]   Mar 2 Fév - 13:06

ReBienvenue toi :3

_________________

Plus ancienne tu meurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damian L. Osmund

avatar

Masculin
Nombre de messages : 24
Age : 23
Date d'inscription : 26/05/2013

MessageSujet: Re: The sky is our kingdom now. [Over 9000.]   Mer 3 Fév - 22:59

Bon, voilà, j'ai fini. Au final j'ai fait ça plus vite que prévu, donc il y aura sûrement des points à revoir ou à corriger. Si c'est le cas, dès mon retour je m'en occupe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mily C. Otana

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2435
Age : 24
Localisation : Dans les nuages pour ainsi dire...
Age du Perso : 21 ans
Faction : Omega - Shinjuku Overlords
Date d'inscription : 02/11/2007

MessageSujet: Re: The sky is our kingdom now. [Over 9000.]   Mer 10 Fév - 1:54



Bienvenue sur AIR GEAR


Bonjour et bienvenue parmi nous mon petit Damian !

Il y a quelques oublis de mots & quelques fautes d'inattention sur ta fiche mais rien de grave. Aucun soucis dans l'histoire non plus. Tout est niquel ! Tu es donc validé Very Happy

Maintenant je t'invite à aller faire recenser ton avatar, faire une fiche de relations si tu le désires ou trouver un RP !
Bon courage !



_________________

Plus ancienne tu meurs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The sky is our kingdom now. [Over 9000.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The sky is our kingdom now. [Over 9000.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Blabla Kingdom Hearts
» Kingdom Hearts News Adventures RPG
» Kingdom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Air Gear -:- Forum RPG :: W E L C O M E H O M E :: BIOGRAPHY :: UNCENSORED-
Sauter vers: